Un homme filmé à 200 km/h sur l’accotement d’une autoroute.

0

En effet, trop de gens oublient souvent que la route peut être un endroit oz le moindre faux mouvement peut avoir de très sombres conséquences.

D’ailleurs, plusieurs professeurs de conduite automobile vous le diront: certes, il faut bien calculer de nos gestes sur la route, mais il est autant important de bien garder un oeil sur les manoeuvres des autres automobilistes.

Évidemment, il y a la police qui est là pour surveiller les mauvais conducteurs qui mettent la vie des autres automobilistes en danger, or la police ne peut pas être omnisciente et ainsi, elle ne peut pas tout voir tout le temps.

Toutefois, suite à la multiplication des caméras de type « dashcam », la police peut maintenant dire qu’elle a des yeux un peu partout, selon la volonté des automobilistes de leur partager leurs propres images qu’ils ont eu la chance, et parfois le malheur, de filmer.

Dans les images que nous allons vous présenter aujourd’hui, vous verrez donc un automobiliste très dangereux en action.

Les images en question ont été filmées par la « dashcam » d’un certain Mikel Pelletier.

Aux dires de Pelletier, ce dernier circulait sur l’autoroute 640 à Terrebonne quand il a remarqué qu’un conducteur avait décidé d’utiliser la voie d’accotement afin d’effectuer le dépassement de plusieurs voitures ainsi qu’un autobus.

Maintenant, on ignore si le conducteur fautif devra répondre de ses gestes, mais une chose est certaine, avec la diffusion de ces images, certaines connaissances dudit conducteur risquent fort bien de le reconnaître.

Bien qu’on ne puisse pas identifier le numéro de sa plaque d’immatriculation, on peut quand même affirmer que la voiture en question semble être une Golf R noir 4 portes (2010 à 2015).

De plus, selon Pelletier qui a filmé la scène, celui-ci prétend que le conducteur fautif roulait de toute évidence à une vitesse se situant entre 170 et 200 km/h.

Quand on regarde la vidéo pour la première fois, on ne peut même pas s’empêcher de la visionner immédiatement une seconde fois, compte tenu de la vitesse surréaliste à laquelle roule la voiture du conducteur dangereux. Puis, au deuxième visionnement, c’est comme si notre cerveau refusait encore de croire à quel point la voiture roule à une vitesse folle.

Souhaitons que cette vidéo fasse réaliser au conducteur qu’il joue avec sa vie, mais surtout avec celles des autres.

Du moins, souhaitons qu’il cesse de conduire de cette façon avant qu’il ne soit trop tard…

Voici la vidéo: