Tous les détails à l’intérieur… Une accro au bronzage artificiel se transforme en Shrek.

0

On a longtemps dû rappeler aux gens de demeurer vigilants par rapports aux lits de bronzage et encore aujourd’hui, ce n’est jamais une mauvaise chose de le rappeler. Les risques de développer un cancer de la peau sont extrêmement élevés pour ceux et celles qui ont recours à cette méthode de façon régulière et ainsi, il vaut mieux le savoir.

D’ailleurs, au cours des dernières années, plusieurs personnes ont justement délaissé les lits de bronzage afin de leur préférer des crèmes autobronzantes. Celles-ci comportent beaucoup moins de risques, mais par contre, ce n’est pas toujours évident de bien les doser afin d’arriver au résultat souhaité.

À cet effet, Danni Bruce, une jeune femme de Notingham, en sait quelque chose.

La pauvre femme a voulu tester sur son corps les effets de la lotion St Moriz Darker Than Dark, or elle n’a vraiment pas obtenu le résultat espéré.

C’est qu’au lieu de voir sa peau prendre une teinte bronzée, elle s’est retrouvée avec la peau d’une couleur brun foncé et pour ajouter à l’horreur, on peut même y déceler des teintes verdâtres, un peu à l’image du célèbre personnage de dessins animés Shrek.

Aux dires de la jeune femme de 20 ans, 5 minutes à peine après qu’elle ait appliqué la lotion sur son corps, la jeune femme était déjà méconnaissable.

Pour ajouter à l’ironie, Danni Bruce est reconnue comme étant une spécialiste de ces lotions alors vous devinerez qu’elle ne recommandera certainement pas cette lotion à ses clientes.

De plus, Danni a expliqué sur les réseaux sociaux qu’elle ne comptait pas non plus sortir de la maison tant que l’effet de la lotion ne serait pas définitivement disparu.

Avec humour, elle raconte: « J’étais en détresse. Je me regardais dans le miroir et ma poitrine était rendue verte. Je me cachais de tout le monde dans la maison. J’avais mis la capuche de mon gilet sur ma tête et j’avais étiré les manches de mon chandail de façon à ce qu’elles cachent mes mains. La première fois où j’ai publié des photos du résultat, les gens ont commencé à me taquiner en me surnommant Hulk ou Shrek. Des gens « photoshoppaient » mon visage sur des images de Fiona dans Shrek. C’était très drôle en fait et j’ai dû un peu piler sur mon orgueil. Si je ne ris, alors je vais pleurer. Mais bon, je ne sortirai pas de la maison tant que j’aurai l’air de ça! »

Et on la comprend!