Frustré de ne pas avoir eu d’augmentation salariale, un jardinier dévore le pénis de son patron.

0

Dans la vie, certaines personnes réagissent très mal lorsqu’on leur refuse quelque chose et c’est exactement le cas de Terusman, un jardinier à qui le patron a refusé une augmentation salarie. Disons que Terusman est allé très loin pour exprimer sa frustration…

Un jardinier aurait tué son patron pour ensuite manger son pénis, car l’employé voulait cesser d’être hanté par celui-ci.

L’homme de 54 ans aurait donc tranché le pénis de son patron avant de l’assaisonner avec des épices et de le faire bouillir.

Le jardinier, uniquement connu sous le nom de Terusman, ainsi que son fils de 16 ans, font maintenant face à de graves accusations pour avoir comploté l’assassinat de leur patron qui retenait leur salaire depuis 3 ans.

L’homme leur devait donc une somme d’un peu moins de 1400 dollars US au moment où il a été assassiné par ceux-ci.

Selon ce qu’a révélé la police, le jardinier se serait faufilé pendant la nuit à l’intérieur de la maison du patron pour ensuite le tuer à coups de machette pendant qu’il dormait.

Le jardinier a ensuite tranché le pénis de son patron avant de demander l’aide de son fils pour dissimuler le corps sur le bord d’une rivière.

C’est le jardinier de 54 ans qui a lui-même expliqué à des journalistes qu’il avait tué son patron et qu’il avait coupé son pénis avant de le faire bouillir pour le manger.

Ainsi, l’homme de 54 ans et son fils de 16 ans font maintenant face à de très graves accusations criminelles en lien avec la mort violente de leur patron de 45 ans qui vivait à Batang Hari, à Sumatra.

C’est quelques jours après meurtre, en décembre dernier, que le père et le fils ont été arrêtés.

Le jardinier n’affiche aucun remord quant à ses gestes et il a même admis que le meurtre de son patron avait été prémédité depuis plusieurs jours.

Le père et le fils devraient subir leur procès dans les prochaines semaines et s’il trouvé coupable, le jardinier pourrait faire face à la peine de mort.

Quant à l’adolescent, il devrait écoper d’une peine plus clémente, étant donné son très jeune âge.